Pompe à chaleur piscine

Pour pouvoir profiter de votre piscine du printemps à l’automne et même plus (notamment lors de certains jours en hiver si votre bassin est couvert), vous devez disposer d’une solution de chauffage. Une pompe à chaleur pour piscine peut être la solution pour chauffer votre piscine. Il s’agit d’un système relativement silencieux et discret, dont la puissance délivrée rapportée à l’énergie consommée est optimale. Une pompe à chaleur permet de chauffer l’eau de la piscine et d’assurer le maintien d’une température de confort. Voici une présentation du fonctionnement des pompes à chaleur pour piscine et nos conseils pour choisir le bon modèle.

Pompe à chaleur piscine

Comment fonctionne une pompe à chaleur pour piscine ?

Une pompe à chaleur pour piscine possède un rôle double : lorsque cela est nécessaire, elle permet de chauffer l’eau de la piscine et la porter à une température de consigne désirée. En pleine saison, même si la température extérieure est bonne, la pompe à chaleur est là pour remplir un deuxième rôle : le maintien d’une température idéale pour la baignade. Elle peut à ce titre refroidir l’eau (modèles dotés de la technologie Inverter).

Pour réchauffer l’eau d’une piscine, une pompe à chaleur s’avère relativement économique. Le fonctionnement de la pompe à chaleur pour piscine est simple.

La pompe à chaleur prélève dans l’air extérieur des calories présentes en grand nombre. Captées par un évaporateur, elles sont restituées à l’eau de la piscine.

  • L’air extérieur est envoyé dans la pompe grâce au ventilateur.
  • Dans l’évaporateur, un fluide frigorigène présent à l’origine sous forme liquide évolue en gaz.
  • Il est comprimé lorsqu’il passe dans le compresseur et devient chaud afin de restituer les calories captées à l’eau de la piscine.
  • Ce changement d’état s’effectue au moment de passer dans le condenseur.

Une fois installée, la pompe à chaleur pour votre piscine doit être maniée avec précaution. Pour éviter tout risque de dysfonctionnement et tout incident électrique ou hydraulique, il est important de respecter une séquence précise.

Au démarrage, la pompe à eau doit fonctionner en premier. Avant de lancer la pompe à chaleur, l’eau doit être présente dans le circuit. A la fermeture, la pompe à chaleur doit être arrêtée en premier, avant la pompe à eau.

Notre conseil : Demandez à un professionnel d’intervenir ou effectuez vous-même les branchements pour asservir la pompe à chaleur avec la pompe de filtration. Cette précaution permettra d’éviter le fonctionnement de la pompe à chaleur sans aucune eau présente dans le réseau.

Quelle puissance de pompe à chaleur pour piscine ?

Sous-dimensionnée, une pompe à chaleur ne permettra pas de chauffer convenablement l’eau de votre piscine. Surdimensionnée, elle risque de ne pas fonctionner en permanence et aura alors un surcoût à l’achat et une inutilité dans le temps ! Comment effectuer le bon calcul de la puissance nécessaire pour la pompe à chaleur de votre piscine ?

Il convient de s’intéresser à plusieurs paramètres pour connaître la bonne puissance de sa pompe à chaleur pour piscine. Selon le volume d’eau à chauffer, le temps d’ensoleillement annuel dont vous bénéficiez ou encore la période d’utilisation souhaitée pour votre piscine, une puissance est recommandée. De même, c’est aussi le type de piscine qui conditionne directement le niveau de puissance de votre pompe à chaleur. Selon que votre piscine soit enterrée ou hors-sol, positionnée à l’extérieur ou partiellement abritée, le degré de puissance nécessaire sera variable.

Il existe sur Internet des formules de calcul du volume d’eau et de la puissance de la PAC en kW, ou encore du volume d’eau et de la puissance de la PAC correspondante selon les heures d’ensoleillement dont vous profitez.

Afin d’éviter une mauvaise estimation et pour avoir l’assurance de choisir le bon produit, nous vous recommandons de vous tourner vers un professionnel. Habitué aux contraintes climatiques selon votre zone géographique, il pourra vous recommander un niveau de puissance adapté.

Comment choisir sa pompe à chaleur piscine ?

Pour choisir votre pompe à chaleur, nous vous recommandons de demander conseil à un pisciniste. Cependant, si vous souhaitez en amont réaliser vous-même une première sélection parmi les possibilités offertes, voici les critères à prendre en compte.

Commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Quel est le volume d’eau à chauffer dans votre bassin ? Plus celui-ci est important et plus la puissance de votre pompe à chaleur doit être élevée.
  • De quel ensoleillement bénéficiez-vous ? Si celui-ci est réduit, alors la montée en température sera lente. Il vous faudra donc une pompe à chaleur plus puissante pour compenser cette latence.

Si vous pensez qu’il vous faut une pompe à chaleur puissante ou au contraire que vous pouvez vous contenter d’un modèle plus modeste, votre choix doit ensuite s’effectuer selon quatre grands critères techniques.

  1. Le coefficient de performance (COP) : il s’agit d’une donnée propre aux pompes à chaleur qui indique la puissance consommée nécessaire pour restituer de la chaleur. Plus le COP est élevé plus la performance est importante.
  2. Le point de bivalence : il s’agit de la température plancher en-dessous de laquelle votre pompe à chaleur ne pourra pas récupérer les calories dans l’air pour chauffer votre bassin. C’est une donnée à prendre en compte en fonction de la zone géographique dans lequel vous vous situez et de la période pendant laquelle vous voulez profiter de votre piscine.
  3. Le débit d’eau : selon qu’il soit faible ou au contraire important, il a un impact direct sur le rendement de la pompe à chaleur et la transmission d’une eau chaude dans le bassin. Le débit d’eau est à sélectionner en fonction du volume d’eau de votre bassin.
  4. Le volume sonore : ne négligez pas le bruit que génère une pompe à chaleur en fonctionnement ! Pour connaître le niveau sonore à attendre de votre PAC en marche, consultez celui-ci sur la fiche technique, qui est exprimé en dB. Les décibels sont donnés selon une distance (à 1 m à 10 m). C’est pratique pour estimer le bruit que vous entendrez en vous baignant ou en étant sur votre terrasse… !

Sachez que vous pouvez trouver chez les fabricants différents modèles de pompe à chaleur. Les modèles air/eau se déclinent en effet en versions horizontales ou verticales.

A savoir : Il n’y a pas que le chauffage de la piscine que vous pouvez alimenter avec une pompe à chaleur ! Il existe aussi des modèles réversibles pour rafraîchir l’eau de la piscine lorsque la température est trop importante. Pratique en cas de canicule, ce système est très répandu dans les régions au climat tropical. Il peut s’agir d’une solution intéressante pour maintenir une température agréable, mais aussi pour conserver une hygiène parfaite. L’eau trop chaude a tendance à accélérer la prolifération des algues et autres bactéries.

Comment installer une pompe à chaleur pour piscine ?

L’installation d’une pompe à chaleur pour piscine doit se faire en respectant certaines consignes techniques. L’appareil en lui-même doit être positionné dans un espace sélectionné, en évitant si possible l’exposition directe au rayonnement du soleil est aux différentes sources de chaleur. Il ne faut toutefois pas sélectionner un espace fermé, mais plutôt un espace bénéficiant d’une bonne ventilation.

Attention également à la bonne circulation de l’air autour de la pompe à chaleur. Rien ne doit obstruer le flux d’air entrant ou sortant. Très souvent, on préconise une distance minimale de 50 cm à l’arrière de la pompe à chaleur.

Pour plus de sécurité et afin de maintenir un fonctionnement optimal, une pompe à chaleur doit être installée sur un support en béton ou un châssis fixe. De même, la carrosserie qui entoure la pompe à chaleur doit, lorsque cela est possible, être fixée au sol.

  • S’agissant d’une pompe à chaleur pour piscine comme d’une pompe à chaleur classique destinée aux systèmes de chauffage d’une maison, il est recommandé de disposer d’un circuit d’alimentation exclusif.
  • Nous vous recommandons de faire appel à un professionnel pour l’installation de votre pompe à chaleur et son raccordement au réseau électrique.

Puisque la pompe à chaleur que nous évoquons ici est associée à une piscine, il faut s’intéresser aux systèmes de pompage de l’eau. Ne choisissez pas une solution de pompage par défaut. Il faut au contraire retenir des produits avec un débit de pompage compatible avec la pompe à chaleur et les entrées et sorties d’eau dans la piscine. Référez-vous au manuel d’utilisation de votre piscine et/ou aux conseils du fabricant à ce sujet.

En savoir plus pour chauffer une piscine :

Commentaires récents